Jardiland

Corail durDécouverte d'une nouvelle algue symbiotique
La symbiose entre corail et zooxanthelle, algue unicellulaire du genre Symbiodinium, est parfaitement connue des aquariophiles récifaux. Tous les coraux durs, sans exception (mais aussi beaucoup d’autres invertébrés), bénéficient de cette symbiose.

Le plancton étant pratiquement absent des couches superficielles des eaux marines chaudes, les coraux sont « alimentés » par ces zooxanthelles qui, en absorbant le dioxyde de carbone qu'ils rejettent, fournissent à leur hôte, en retour et grâce à la photosynthèse, les nutriments indispensables à leur croissance.

Symbiodinium vient d’être, pour la première fois, identifiée en haute mer, dans des eaux pauvres en nutriments, où elle vit, également en symbiose, avec un cilié du genre Tiarina. Les chercheurs vont désormais chercher à savoir si cette algue unicellulaire, différente de celle vivant sur les récifs, peut vivre au sein des récifs coralliens où elle pourrait éventuellement aider au repeuplement de ces écosystèmes très menacés par les modifications climatiques.


Voir le communiqué de presse du CNRS

Photo Samuel-Guy Cordier