creme solaireLes écrans solaires ennemis des coraux
Les vacances approchent, les plages vont se remplir et les crèmes solaires refaire leur apparition. Plus de 10 000 tonnes de ces crèmes rejoignent chaque année les océans au grand désespoir des coraux.

Selon des études d'océanologues américains et israéliens, les produits solaires utilisés par les baigneurs fragilisent les espèces coralliennes déjà mises en danger par le réchauffement climatique et l'acidification des océans.

Le benzophénone-3, filtre anti-UV présent dans de nombreux produits cosmétiques dont les crèmes solaires, agit en effet comme perturbateur endocrinien et modifie l'ADN des larves des espèces de coraux qui ont servi de support à cette étude.

La concentration de benzophénone-3 relevée dans les eaux proches des récifs coralliens d'Hawaï et des Iles Vierges est au minimum 12 fois supérieure à la concentration à laquelle les premiers effets se font ressentir en laboratoire !

«L’utilisation de produits contenant de la benzophénone-3 doit être sérieusement revue à proximité des zones où les récifs coralliens sont menacés. Nous avons déjà perdu 80% des récifs des Caraïbes. Un tout petit effort pour éviter cette substance permettrait aux coraux de se reconstituer», explique Craig Downs, qui a dirigé l’étude.

Entre 10.000 et 14.000 tonnes de produits solaires, contenant du benzophénone-3, finissent chaque année dans les mers et océans ; les experts estiment que 4.000 tonnes entrent en contact avec les récifs coralliens.

Aux USA, l'Etat d'Hawaï a interdit l'usage de crèmes solaires contenant des composants nocifs pour les coraux. Le Mexique a fait de même pour protéger certaines de ses régions côtières. Une proposition allant dans ce sens a été rejetée par l'Europe en 2015 (merci les lobbys !).

Les crèmes solaires ne sont pas vraiment la menace principale pour les récifs coralliens mais elles participent à leur déclin. C'est un point sur lequel il est facile d'agir puisqu'il existe aujourd'hui de nombreuses marques bio "coraux compatibles". Il suffit d'éviter les produits contenant, entr'autres, du benzophénone, du butil metoxydibenzoilmétane, de l'octyl metoxycinnamate, de l'octyl salicylate, de l'oxybenzone etc.

A titre indicatif, voici quelques produits solaires "coraux-compatibles"  (pub offerte par la FFA au titre de la protection des récifs coralliens) : solaire bio (Acorelle) ; Alphanova sun ; lait solaire Alga (laboratoires Biarritz) ; visage bio (Biosolis) ; EQ Evoa ... Ces produits sont souvent un peu plus chers que les crèmes "chimiques" mais nos récifs les méritent.

Bonnes baignades !


JJL