TangaLes grands lacs sont également victimes du réchauffement climatique
Les écosystèmes lacustres sont également touchés par le réchauffement climatique. Une étude américaine concernant le lac Tanganyika démontre que la diminution des espèces a débuté vers le milieu du 20è siècle, bien avant l'arrivée de la pêche commerciale telle qu'elle est aujourd'hui pratiquée.

Une étude sédimentaire, remontant jusque 1500 ans,  a démontré que le réchauffement a débuté au ... 19è siècle.

Ce réchauffement a intensifié la stratification de la colonne d'eau, piègeant le plancton nourricier en eau profonde et privant ainsi le réseau trophique primaire de nourriture. Il a également réduit la zone oxygénée réduisant l'espace côtier dans lequel vit la majorité des espèces endémiques du lac. La zone propice à la vie aquatique se serait ainsi réduite de 38%.

L'étude complète est visible sur le site de «Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America" (En anglais - Résumé accessible - Lire la totalité de l'article nécessite une inscription au site)