CITES 2016P. kauderni : le feuilleton
Selon le ministère de l’écologie (que nous venons de consulter) et notamment les représentants français auprès de la conférence des Parties CITES qui vient de se dérouler en Afrique du Sud, l’Europe n’a finalement proposé que l’inscription de P. kauderni en annexe 2 de la Convention de Washington, inscription qui aurait été refusée par la Convention.

Pterapogon kauderni male incubation R.AllgayerLe feuilleton

Le 15 septembre, le parlement européen exhorte ses états membres à demander l'inscription de P. kauderni en annexe 1 CITES. Ci dessous, copie de la résolution :

"Résolution du Parlement européen du 15 septembre 2016 sur les objectifs stratégiques de l'Union en vue de la dix-septième session de la Conférence des parties à la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), qui se tiendra du 24 septembre au 5 octobre 2016 à Johannesburg (Afrique du Sud) (2016/2664(RSP))
Le Parlement européen,
rappelle que le poisson-cardinal de Banggaï (Pterapogon kauderni) est inscrit sur la liste d'espèces menacées de l'UICN et qu'une très grande partie de ces espèces a disparu, y compris plusieurs populations entières, en raison de la demande continue de l'aquariophilie, dont les destinations principales sont l'Union européenne et les États-Unis ; exhorte par conséquent l'Union européenne et ses États membres à plaider en faveur de l'inscription du poisson-cardinal de Banggaï dans l'annexe I, plutôt que dans l'annexe II;
… »"

On peut se demander pourquoi l'Europe demande l'inscription d'une espèce originaire de Malaisie ?
N'était-ce pas à ce pays, lui même signataire de la Convention de Washington, d'en faire la demande ? On peut quand même supposer qu'il connaît mieux que l'Europe la situation de cet Apogonidae !
A moins que le Parlement européen, n'ait cédé à la pression de certains lobbies anti élevage ?

Toujours est-il que, lors de son inscription à la conférence des Parties, la demande d'inscription en annexe 1 devient ... demande d'inscription en annexe 2 ! Par quel miracle ? Mauvaise traduction, erreur de transcription ? Peu importe, le fait est là !

Et pour finir, il semblerait que cette demande ait été purement et simplement rejetée, la conférence des Parties demandant simplement à la Malaisie de mieux protéger cette espèce notamment dans le cadre de sa commercialisation.
Nous mettons cette dernière phrase au conditionnel car rien ne sera certain tant que les annexes CITES, mis à jour, ne seront pas officiellement publiés.

Il va sans dire que nous attendons avec impatience cette publication.