Logo ministere agriculturePrécisions du ministère de l'agriculture sur l'article L.214-6 du Code rural
Le « IV » de cet article stipule que toutes les dispositions mentionnées « ...s'appliquent pour l'exercice à titre commercial des activités de vente et de présentation au public des autres animaux de compagnie d'espèces domestiques (NDLR donc des 5 espèces de poissons domestiques) », à savoir les obligations citées dans les 1°, 2° et 3° (déclaration au préfet, installations conformes et certificat de capacité).

Betta splendens rougeNon ! la FFA ne s'oppose pas aux variétés d'élevage
Certaines rumeurs, dont l'origine nous est inconnue, circulent actuellement sur certains forums ainsi que dans les bourses : la Fédération Française d'Aquariophilie serait totalement contre les variétés d'élevage.
Nous réfutons totalement cette rumeur en rappelant que de tout temps les espèces animales ont fait l'objet de sélections, témoignage du savoir-faire des éleveurs de loisir.
Par contre nous nous opposons aux hybridations, manipulations génétiques, colorations artificielles, tatouages ... ainsi qu'à toute mutation mettant en danger les processus vitaux et le bien-être de l'animal. Ceci est d'ailleurs précisé dans l'article 4 (buts) de nos statuts.

logo ecologieLa réglementation concernant les espèces non domestiques doit être adaptée !
C'est la conclusion de la réponse de Madame Ségolène Royal, Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, à une question posée par M. Philippe Adnot, Sénateur de l'Aube, suite à la condamnation injustifiée d'un aquariophile récifal.

JussiePlantes aquatiques invasives : la FFA s'engage
Les plantes exotiques pour aquariums et bassins ont été longtemps importées sans souci des conséquences environnementales. Certaines espèces de Lemna, d'Egeria, d'Elodea, de Ludwigia ... se sont parfaitement adaptées à notre climat et sont devenues invasives.

Chambre DSLa FFA interpelle également les parlementaires
suite à la condamnation, que nous considérons injustifiée, d'un aquariophle récifal et l'absence de réponse de l'ONCFS, verbalisateur, nous avons interpelé nos Sénateurs et Députés.
Par la même occasion, nous leur demandons d'intervenir afin que certaines DDPP n'interprétent plus à législation à leur convenance mais "dans le texte".

logo ecologieLa Fédération interpelle les Ministres de l'écologie et de l'agriculture
Un aquariophile est condamné, semble t-il injustement, suite à une dénonciation ; D'autres sont "hors la loi" parce des commerçants ne leur ont pas remis le n° CITES obligatoire lors de la cession de certaines espèces ; Certains services déconcentrés de l'Etat ont une facheuse tendance à interpréter la législation à leur convenance ... Autant de problèmes qui nécessitent une réponse claire, nette et précise de l'Etat. Ces questions, la FFA les pose à Madame la Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Carte UE dangerLa FFA interpelle les Eurodéputés
Suite aux attaques lancées à Bruxelles par certains groupes de pression, la FFA vient de faire parvenir un courriel aux Eurodéputés.

Carte UE dangerNouvelles attaques contre les éleveurs de loisir
Un groupe de pression agit auprès des Députés européens pour interdire l'importation des animaux sauvages capturés et limiter le nombre d'espèces exotiques pouvant être importées et commercialisées.

bocalPR1Décoration inacceptable : poissons rouges en vitrine - Suite
Voir l'article initial ici. Sur cette affaire, la réponse du ministère de l'agriculture (puisque espèce domestique) est claire :

Loi balanceCondamnation d'un récifaliste
Dans un communiqué de presse du 15 février, un syndicat de commerçants animaliers se réjouit de condamnation d'un récifaliste. Ce communiqué laisse penser qu'il s'agit de l'un des exposants de la bourse de Sallertaine, le 17 mars 2013. C'est totalement inexact !

code civilLe statut juridique des animaux ne sera pas modifié
François Hollande l'a annoncé lors d'un entretien avec une revue agricole et ses services l'ont confirmé par écrit.

bocalPR1Décoration inacceptable
La semaine dernière, une personne signalait à Loïc Le Rézollier, notre Délégué régional Centre, une décoration inacceptable utilisée par un commerçant de sa région : des boules et autres vases peuplés de poissons rouges.

FFA logo couleurPétition pour la survie de notre passion
Les aquariophiles français, éleveurs amateurs, ne peuvent accepter les termes du projet de loi intitulé « Projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt ». Il est certain que de nombreuses associations aquariophiles ne survivront pas à la réglementation ou à l'interdiction de cession d'animaux par les particuliers éleveurs notamment lors des bourses aquariophiles d'amateurs.

Une pétition a donc été mise en ligne à cette occasion. Elle est aujourd'hui "fermée"

panneau dangerUn projet de loi assassin !!
Le ministère de l'agriculture vient de présenter un projet de loi intitulé « Projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt ».
Si ce projet de loi est voté en l'état, les conséquences seront désastreuses pour l'aquariophilie.

carte allemagneLe danger se précise ... et vient d'Allemagne
Ce 5 décembre, en Allemagne, la CDU (parti au pouvoir) et le SPD  ont établi un contrat de coalition et ont présenté leurs projets. L'un d'entre eux, s'il vient à être adopté, entraînera inévitablement la disparition de l'aquariophilie.

la loiCITES - Le ministère de l'écologie vient (enfin) de répondre à nos courriers
Adressés au(x) ministre(s), ces courriers se seraient perdus dans les méandres des cabinets ministériels des ... 5 ministres qui se sont succédés depuis novembre 2011.

CalendrierCITES : un quatrième courrier vient d'être envoyé au ministère de l'écologie

Il y a 591 jours, nous interpellions le ministère de l'écologie et du développement durable sur le problème des CITES. Un quatrième courrier a été expédié le 14 juin. Nous attendons la réponse !!!

AmpullaireAmpullaires : la Ministre de l'écologie et du développement durable répond à notre courrier
Par courrier du 11 décembre 2012, nous demandions à Madame la Ministre de l'écologie et du développement durable d'exclure Pomacea diffusa des espèces interdites de commercialisation lors de la transcription du texte européen n° [C(2012) 7803) – (2012/697/UE)] dans la législation française.

CITESL'étrange silence du ministère de l'écologie et du développement durable

Bien avant le problème survenu à la bourse de Sallertaine, la Fédération Française d'Aquariophilie a interpelé à deux reprises le ministère de l'environnement sur le problème de délivrance des CITES par certains commerçants.
Aucune réponse.
Ceci est d'autant plus étonnant qu'un des membres de notre CA fait partie de la commission consultative pour la faune sauvage captive qui n'a pas été convoquée au ministère depuis au moins deux ans.

FFA logo couleurBourses d'amateurs : la FFA répond à un syndicat de commerçants
Synapses, l'un des syndicats de commerçants animaliers, se réjouit de l'opération conjointe douanes/ONCFS lors de la bours de Sallertaine. La F.F.A. répond.

mise au pointCoraux et CITES : mise au point
Après l'intervention du service des douanes lors d'une bourse en Vendée, de nombreuses contre-vérités ont circulé sur internet.
La FFA a donc décidé de faire une mise au point.

Corail bulleOpération douanière lors d'une bourse
Lors d'une bourse en Vendée, les douanes saisissent les coraux d'un éleveur, puis font de même à son domicile. Il lui est en outre reproché de ne pas être titulaire d'un certificat de capacité.

Assemblee nationaleStatut juridique des animaux : question écrite au gouvernement
Suite à notre courrier aux parlementaires concernant le statut juridique des animaux, Monsieur Joël Giraud, Député des Hautes-Alpes, pose une question écrite au gouvernement.

Les animaux peuvent-ils avoir le statut de "personnalité" ?
C'est ce que souhaitent les intégristes du "bien être" animal ou les véganiens ?
Quels seraient, dans ce cas, les droits et les devoirs des animaux ?

Assemblee-NationaleStatut juridique des animaux : attention danger !
Nous venons d'apprendre que certaines associations extrémistes de protection animale, s'opposant à toute forme d'élevage et d'utilisation des animaux, exercent actuellement un lobbying intense auprès du législateur.

ampullaire europeAmpullaires : l'Union européenne répond à la Fédération européenne
Suite à l'interdiction d'importation et de propagation des Ampullaridae en Europe, E.A.T.A., par l'intermédiaire de son Président W. Dossler, a demandé à l'Union européenne de faire une exception pour Pomacea diffusa, espèce maintenue par les aquariophiles.
La réponse est, vous le constaterez, négative. Si les aquariophiles ne sont pas obligés de détruire les ampullaires qu'ils possèdent, il ne sont plus autorisés à les échanger, les vendre ... (propagation interdite). Les ampullaires doivent donc disparaître des bacs des commerçants mais aussi des bourses d'amateurs.