citesDélivrance des CITES : un an et toujours pas de réponse
Le 15 novembre 2011, nous demandions, au ministère de l'écologie, des précisions quant à la délivrance des CITES.
A ce jour, toujours pas de réponse !!!

Ampullaire-miniL'ampullaire reste autorisé en Autriche
C'est la décision prise par les autorités autrichiennes.

z-flavescensBientôt disparu de nos bacs ?
Si nous n'agissons pas rapidement, Zebrasoma flavescens et bien d'autres vont disparaître de nos bacs. Et demain !  Quelles autres espèces ?

Ampullaire-miniLe législateur européen interdit les ampullaires
Le Journal officiel de la Commission européenne du 10 novembre publie une décision interdisant la détention, la reproduction et la commercialisation des espèces du genre Pomacea (ampullaires).

EATAMenaces sur l'aquariophilie : appel aux associations non fédérées
Face aux attaques et au lobbying des extrémistes de la protection animale, seule une union européenne permettra d'organiser la résistance et de contre attaquer en proposant des réponses respectant à la fois les aquariophiles amateurs et leurs animaux.

scalaire fluoEt l'on reparle des poissons luminescents !!
Des scalaires génétiquement modifiés pour devenir luminescents ont été présentés au "Taïwan International Aquarium Expo" qui vient de se tenir à Taïpei.
Ils ont été créés par un projet conjoint entre Taiwan Academia Sinica, National Taiwan Ocean University et Jy Lin, une société privée de biotechnologie avec l'espoir d'une commercialisation mondiale.

dangerFraudeurs attention ! : l'administration veille
Nous avions déjà avertis les aquariophiles sur ce risque. Certains nous avaient ri au nez et pourtant...

code civilInscription du statut de l'animal dans le code civil : projet stoppé !
Le projet d'avis du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), visant la possible inscription du statut de l'animal dans le Code civil a été stoppé fin avril.

carte allemagneNouvelle attaque des lobbies allemands
La Fédération allemande nous informe que certains lobbies tentent actuellement d'obtenir l'interdiction de maintenance des animaux non domestiques, à savoir toutes les espèces de reptiles, d'amphibiens, de poissons, d'oiseaux mais aussi de mammifères non originaires de nos latitudes etc...

PFayePatrice Faye de retour en France
De retour en France après plusieurs mois très éprouvants, Patrice Faye tient à remercier les aquariophiles qui l'ont soutenu.

LA DDPP 13 agit-elle dans la légalité ?
La Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) des Bouches-du-Rhône impose, aux associations organisatrices de bourses, des obligations qui ne font, semble t-il, l'objet d'aucun texte législatif et qui ne peuvent donc être justifiées.
Contactée par l'une de ces associations, la FFA à multiplié les démarches afin d'obtenir des explications, ceci sans résultat satisfaisant. Nous venons donc d'interpeler le Préfet du département. En dernier recours,  le dossier sera transmis au ministère de l'agriculture.

PFayeTanganyika : Patrice Faye en détention arbitraire
Patrice Faye est un français résidant au Burundi, sur les rives du lac Tanganyika, depuis 1978.
Il a créé sur place une ONG destinée à venir en aide aux enfants déshérités et orphelins de ce pays, notamment par la création de plusieurs écoles.
C'est en outre un spécialiste très connu dans le domaine des reptiles et sauriens.
Pourquoi la Fédération a t-elle décidé de s'intéresser à cette personne  ?
Outre l'injustice, tout simplement parce que Patrice accueille et guide, bénévolement précisons le, tous les aquariophiles qui, désirant découvrir le Tanganyika, font appel à lui.

PalaisBourbonBoules-aquariums : nos parlementaires réagissent
Suite au courriel
que nous avons fait parvenir à nos parlementaires et demandant l'interdiction de vente des "boules aquariums", certains réagissent en posant une question écrite au gouvernement.

AncelotVous avez dit "plus value" ?
J'ai eu dernièrement au téléphone un responsable d'association non adhérente qui me demandait ce que la Fédération pouvait apporter à son club car il ne voyait aucune plus value à adhérer !!!
Nano1Nano aquarium, maxi erreur
"Grâce au nano aquarium, décorez votre appartement comme vous le souhaitez avec des poissons colorés".
Les animaleries plus ou moins sérieuses ne reculent devant rien pour proposer des bacs toujours plus petits. Selon certains professionnels, ils correspondraient à des poissons ne nécessitant pas d’importants volumes comme le Betta Splendens, plus connu sous le nom de combattant. Mais quand est-il réellement ?
GlowfishPoissons transgéniques et tatoués : le ministère répond
En septembre 2010, nous avions adressé un courriel à tous les Sénateurs, Députés et Députés européens pour les informer des risques de commercialisation de poissons génétiquement modifiés ou tatoués.
Certains élus avaient alors posé une question écrite aux ministres concernés.
C'est le cas de Monsieur Jean-Jacques Candelier, Député du Nord, et de Monsieur François Brottes, député de l'Isère, qui ont posé la question respectivement au Secrétaire d'État chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation et au ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire.
Vous constaterez, en lisant la réponse, que la commercialisation, en France comme dans l'Union européenne, d'espèces transgéniques est totalement prohibée et que le tatouage, voire la coloration artificielle, quel que soit le procédé utilisé, est interdit par le code rural.
Voici la question précise et la réponse :
Courrier du Président de la VDA, Stefan K. Hetz, suite au rapport de la SPA allemande et à sa demande d'interdiction des bourses animalières
Traduction : Jean-Jacques ECKERT

Très chers membres et amis du VDA,

 

A grand renfort d’annonce s’est tenu vendredi dernier, à Berlin, une conférence de presse des deux organisations de protection des animaux : Pro Wildlife etDeutscher Tierschutzbund, à l’occasion de la présentation de sa Dokumentation Missstände auf Tierbörsen 2010 [Documentation concernant les inconvénients des bourses 2010].

Les bourses en sursis ???
Après la publication d'une enquête sur les bourses en Allemagne, les associations de défense des animaux veulent faire interdire ces manifestations.
Et pour la France qu'en est-il ?

Le Pro Wildlife et Deutscher Tierschutzbund ont publié, il y a quelques jours, un document édifiant montrant ce qu'il ne faut pas faire pendant les bourses se déroulant en Allemagne.
Même si cette enquête est très orientée, elle montre toutefois un certain nombre de dérives inadmissibles répondant à un esprit purement mercantile, hors des principes fondamentaux du bien-être animal.
Nul doute que les adversaires de ces manifestations vont s'en servir en France comme ils le font actuellement en Allemagne pour demander l'interdiction des bourses animalières.   >>>
GlofishEspèces monstrueuses : nos parlementaires réagissent
Nous avons adressés, début septembre, un courrier à nos parlementaires afin de les alerter sur la possible tentative d'importation de poissons transgéniques ou tatoués.
Les premières réponses arrivent sous forme de questions écrites par deux députés au ministre de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche.
Ils sont vraiment devenus fous !!!
Après les poissons colorés par injection, après les poissons génétiquement modifiés, voici maintenant les poissons … tatoués.
Les chinois, sur qui l'on peut compter quand il s'agit de protection animale (tapez "animal chine" dans un moteur de recherche et vous serez vite édifiés), proposent désormais des poissons sur lesquels sont tatouées des maximes sensées apporter joie et bonheur.
CichlideFluoNous vous l'avions annoncé il y a quelques jours (ici), des scientifiques (méritent-ils d'être appelés ainsi ?) ont génétiquement modifié des specimens de Pterophyllum scalare et Amatitlania nigrofasciata (voir sur Youtube) pour les rendre fluorescents. Les monstres ainsi créés se sont reproduits et sont déjà commercialisés à Taïwan.
De même, le commerce chinois propose t-il désormais des poissons tatoués au laser !!!
Devons nous accepter ces "monstres" ?
Jusqu'où ira l'espèce humaine dans ses délires ?
Certains des représentants de l'espèce humaine déraillent complétement.
En allant jeter un oeil sur ce site, vous comprendrez pourquoi nous devons rester vigilant en permanence, pourquoi nous devons représenter un maximum d'associations aquariophiles et donc d'aquariophiles.
Puristes, attention : vous allez être choqués !!!
ffa_logo_couleur_petite_tailleeataFFA : représentation nationale et internationale
La F.F.A. participe aux 5 groupes de travail initiés par le ministère de l’agriculture et chargés d'élaborer les décrets d'application concernant l'arrêté d'août 2008.
Le représentant d'une Association se disant aquariophile et européenne de surcroit, la Confédération Européenne d’Aquariophilie et d’Aquariologie (C.E.A.A.), y fait des propositions scandaleuses, tendant à limiter la surface des bourses à 100 m2 et à regrouper, au sein d’une même législation les animaux domestiques et non domestiques. Pourtant, aucun ministère n’a demandé ce genre de réglementation !
La F.F.A. souhaite donc apporter quelques précisions :
Ne mélangeons pas tout
Par mon intermédiaire, notre Fédération participe, avec les autres associations d'éleveurs (chats chien, oiseaux,...) mais aussi la Fondation B.Bardot, la SPA, les représentants des vétérinaires ...  aux 5 groupes de travail préparant les décrets d'application de l'arrêté du mois d'août 2008 (animal domestique).
Parmi, ces groupes de travail, l’un est consacré aux expositions.
Rencontres animal et société
Une réunion s'est tenue le 28 janvier, au ministère de l'agriculture, concernant la rédaction des arrêtés consécutifs au décret du 28 août 2008 relatif à la protection des animaux de compagnie.
Le compte rendu officiel vient de nous parvenir. Comme convenu lors de cette réunion, la FFA a obtenu de participer à tous les groupes de travail
BouleLe ministre de l'agriculture nous répond.
Nous étions intervenus, en décembre, auprès des ministères de l'agriculture et de l'écologie afin d'obtenir l'interdiction de vente des aquariums-boules.
Le ministre de l'agriculture vient de nous répondre en nous précisant que notre demande sera prise en considération dans le cadre des arrêtés d'application du décret n° 2008-871 relatif à la protection des animaux de compagnie.
Nos représentants, participant à ce groupe de travail,  ne manqueront donc pas de rappeler et de défendre cette demande le moment venu.