Pollution, irrigation agricole, assèchement des zones humides, braconnage, sécheresses … tout concoure pour que, depuis la dernière étude, il y a 9 ans, aucune amélioration ne puisse être constatée.

6 espèces métropolitaines ont déjà disparu et 40% (30% en 2010) des 80 espèces recensées sont menacées.

Acipenser sturio (Esturgeon européen), Alosa alosa (Grande alose), Anguilla anguilla (Anguille européenne) et Cottus petiti (Chabot de Lez) sont en danger critique d’extinction.

Barbatula leoparda (Loche léopard), Misgurnus fossilis (Loche d’étang), Petromyzon marinus (Lamproie marine), Salvelinus alpinus (Omble chevalier), Squalius laietanus (Chevesne catalan) et Zingel asper (Apron du Rhône) sont classées en danger.

Esox aquitanus (Brochet aquitain), Esox lucius (Brochet commun), Lampetra fluviatilis (Lamproie de rivière), Lota lota (Lote de rivière) et Thymallus thymallus (Ombre commun), sont, quant à eux, classés vulnérables.

L’UICN note également la pression accrue sur les espèces amphihalines notamment du fait des barrages bloquant les migrations vers l’amont. 9 de ces 13 espèces métropolitaines sont menacées dont : Petromyzon marinus (Lamproie marine), Acipenser sturio (Esturgeon européen), Alosa alosa (Gande alose), Anguilla anguilla (Anguille européenne), Salmo salar (Saumon atlantique)

Voir la liste rouge sur le site de l'UICN


 

En danger critique d'extinction
A.sturio Acipenser sturio

A.alosaAlosa alosa

 Anguilla anguillaAnguilla anguilla  C.petitiCottus petiti

Copyright (c) 2018 - Template made with Template Creator CK

https://www.template-creator.com