Résumé de la publication parue dans la revue « Cell »

L'océan abrite une myriade de petits organismes planctoniques qui sous-tendent le fonctionnement des écosystèmes marins. Cependant, leurs modèles spatiaux de diversité et les facteurs sous-jacents restent mal connus, ce qui exclut toute projection de leurs réactions aux changements globaux. Nous étudions ici les gradients latitudinaux et les prédicteurs globaux de la diversité du plancton parmi les archées, les bactéries, les eucaryotes et les principaux clades de virus, à l'aide de données moléculaires et d'imagerie de Tara Oceans. Nous montrons un déclin de la diversité de la plupart des groupes planctoniques vers les pôles,  principalement en raison de la baisse de la température des océans. Les projections dans le futur suggèrent qu'un réchauffement sévère de la surface des océans d'ici la fin du 21è siècle pourrait conduire à une tropicalisation de la diversité de la plupart des groupes planctoniques dans les régions tempérées et polaires. Ces changements peuvent avoir de multiples conséquences sur le fonctionnement et les services des écosystèmes marins et devraient être particulièrement importants dans les domaines clés de la séquestration du carbone, de la pêche et de la conservation marine.


La publication complète peut être consultée dans la revue "Cell" (en anglais)

Copyright (c) 2018 - Template made with Template Creator CK

https://www.template-creator.com