Nations uniesCoalition mondiale pour la biodiversité
Le 3 mars 2020, à l’occasion de la journée mondiale de la vie sauvage, la Commission européenne a initiée une coalition mondiale destinée à la protection de la biodiversité. À cette occasion, tous les organismes œuvrant au niveau de la nature et des animaux (parcs nationaux, aquariums, zoos …) ont été appelés à « unir leurs forces pour sensibiliser le public aux menaces qui pèsent sur notre biodiversité ».

Appel de la coalition mondiale pour la biodiversité

Nous, parc nationaux mondiaux, aquariums, jardins botaniques, zoos, musées d’histoires naturelles et de sciences, unissons nos forces pour la nature.
Nos collections montrent la diversité de la vie sur terre.
Nos programmes de conservation aident à préserver les animaux et les plantes en péril.
Nos programmes d’éducation soulignent l’importance de la nature pour notre existence.
Aujourd’hui, le monde est face à une urgence planétaire, une crise naturelle alimentée par les impacts humains, y compris le changement climatique.
Les scientifiques ont annoncé qu’un million d’espèces sont en danger d’extinction non dans un avenir lointain mais dans quelques décennies.
En tant que signataire de cette coalition, nous appuyons l’appel de la Commission européenne pour une action globale décisive destinée à mettre en échec la diminution de la biodiversité.
Nous demandons à tous les gouvernements de mettre en œuvre notre politique ambitieuse pour restaurer et protéger les écosystèmes dont nous dépendons tous.
Nous invitons toutes les autorités nationales, régionales et locales à prendre des mesures urgentes sur le terrain.
Nous appelons tous les chefs d’entreprise à reconnaitre leurs impacts sur la nature et à s’enger pour la durabilité.
Nous appelons tous nos visiteurs à élever la voix en faveur de la protection de la nature.
Nous appartenons à cette nature, nous avons besoin de cette nature et la nature à besoin de nous comme jamais auparavant.


Déjà, en 2014, le Secrétaire général Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations-Unies déclarait :
"La vie sauvage est donc certes en grave danger, mais nous pouvons, ensemble, atténuer les menaces qui pèsent sur elle. À l’occasion de cette première Journée mondiale de la vie sauvage, j’invite instamment tous les secteurs de la société à s’engager à mettre fin au trafic d’espèces de faune et de flore sauvages et à acheter, vendre et utiliser les plantes et animaux sauvages d’une manière équitable et viable à long terme."


 Site internet dédié à la journée mondiale de la vie sauvage